Home Cinéma : Notre guide d’achat pour bien choisir

Guide d’achat 2018 : Comment choisir le meilleur Home Cinéma ?

Partager

Que vous souhaitiez changer de Home Cinéma ou vous offrir un matériel audio puissant pour booster l’ambiance sonore de votre télévision, n’achetez jamais à la va-vite. La pluralité des modèles disponibles sur le marché peuvent laisser à confusion.

 

Home cinéma

 

D’autant plus que les technologies évoluent et les fabricants en profitent pour mettre à jour leurs appareils. Bref, les critères de sélection se multiplient. Afin de vous aider à dénicher le Home Cinéma de vos rêves, ce guide vous détaille les différentes caractéristiques à prendre en compte.

 

Qu’est-ce qui compose un Home Cinéma ?

 

 

Un Home Cinéma tel que le Hisense H100LDA vous fait plongé dans une ambiance sonore ultra-réaliste et intense. Associé à un téléviseur de dernière génération, cet appareil immerge complètement dans le feu de l’action. Il délivre au moindre détail chaque son, allant du chuchotement aux bombes en explosion.

 

Si auparavant, ce genre d’appareil valait une petite fortune, il s’est aujourd’hui démocratisé. Ses performances techniques se sont aussi améliorées. Il en existe différents types pouvant sans doute correspondre à tous les critères et à tous les budgets.

 

Globalement, le Home Cinéma se compose d’un amplificateur, d’un lecteur DVD ou Blu-Ray, d’une enceinte centrale et de deux enceintes frontales. Certaines références sont équipées d’un caisson de basse et/ou de deux enceintes surround. Sachez qu’il existe aujourd’hui quatre types de Home Cinéma.

 

Home cinéma

                Les 2 types de Home Cinéma

 

Le premier est le Home Cinéma 5.1 souvent connu pour être un modèle High-tech classique. Il est composé d’un ampli AV, de deux enceintes frontales, de deux enceintes surround et d’une voie centrale. Sa taille se révèle plus imposante que celle des références dernier-cri, mais son tarif conviendra sans doute à tous les budgets.

 

Le second type, la barre de son, se pare d’un ampli et d’enceintes réunies en un seul bloc. Il s’accompagne parfois d’un caisson de basse.

 

Home cinéma

 

Son design fin et discret lui permet de se glisser dans n’importe quel salon. Ses fonctionnalités sont multiples et en font un appareil résolument polyvalent. Son seul bémol est qu’il s’agit d’une modeste configuration 2.1, donc moins puissante que le modèle classique 5.1.

 

Le plateau sonore ou sound plate constitue le troisième type de Home Cinéma. C’est un élément tout en un, donc gain de place garantie ! Il peut se connecter avec  toutes les TV à connexion sans fil.

 

Les petits budgets en seront sans doute gâtés. Sa configuration se décline en 2.1 et 4.1. Mais pour une restitution parfaite de l’ambiance sonore, mieux vaut se tourner vers le Home Cinéma 7.1.

 

Ce dernier type de Home Cinéma est le plus abouti de tous. Avec un Ampli AV, 2 enceintes frontales, 2 enceintes surround, une voie centrale et deux centrales arrière, le rendu de l’ambiance sonore est tout simplement impressionnant. En revanche, il faut préparer un coquet budget de 500 à 1000 euros pour pouvoir accéder à cet ensemble.

 

Home cinéma

 

 

Voir aussi le caractéristique du Sony KD-65AF8.

 

Se poser les bonnes questions

 

 

Rappelons que le Home Cinéma est un appareil technologique qui nécessite un certain budget. Il se révèle alors nécessaire de prendre son temps et se poser les bonnes questions pour faire le bon choix.

 

Par ailleurs, il est bon à savoir que la technologieutilisée pour ce genre d’appareil ne tombe dans la désuétude qu’après plusieurs années. Ce qu’il faut alors se demander, c’est :

 

  • Recherche-t-on uniquement le grand frisson cinéphile ou une expérience audiophine Hi-Fi inédite ?
  • Quel type et combien d’enceintes convient à mon salon ?
  • Quel Home Cinéma associer à mon écran TV LED ou à mon vidéoprojecteur ?
  • Ai-je besoin d’un caisson de basse ?
  • Quelle puissance correspond à mes besoins ?

 

Home cinéma

 

Choisir la bonne connectique

 

Pour relier votre Home Cinéma avec votre matériel audio et/ou vidéo, n’oubliez pas de vous procurer le câblage adéquat. Et surtout, intégrez ce détail dans votre budget pour éviter tout imprévu. Rappelez-vous aussi de noter l’ensemble de la connectique de vos appareils, comme l’écran plat, la console PS4 ou Xbox One, le lecteur Blu-Ray ou encore le disque dur multimédia.

 

Misez sur la qualité « Or » car la durabilité des conductibles est garantie. Par ailleurs, si vous optez pour des câbles bon marché et de mauvaise qualité, la qualité audio peut se perdre. L’ambiance sonore recherchée ne serait alors pas normalement restituée et le recours à un Home Cinéma deviendrait purement inutile.

 

 

Opter pour le bon format audio

 

Il existe trois formats audio distincts : le Dolby, le DTS et l’Auro-3D. Le Dolby est un format « surround », mais c’est aussi le plus ancien des formats audio existants. Apparu dans les années 70, ce format génère un son sur cinq canaux ainsi que sur une voie spécifique aux graves.

 

Il est plus connu sous la note 5.1 chez les Home Cinéma. Le Dolby Digital Surround EX est le parfait exemple de ce format car il fournit des effets sonores supplémentaires qui ne sont pas pour déplaire aux oreilles. Il existe aussi le Dolby Atmos qui est un format audio multicanal grâce à ses paires d’enceintes supplémentaires.

 

Concernant le DTS (Digital Theater Sound), le son qu’il produit se rapproche de celui du Dolby Digital, mais diffère toutefois par son signal audio qui est nettement plus réaliste. Ce format sonore se décline en plusieurs versions, notamment la DTS ES (Extended Surround), le DTS HD Master Audio et le DTS-X.

 

Si vous êtes en quête d’une restitution sonore plus immersive et intense, privilégiez les modèles de Home Cinéma au format audio DTS. Notons que tous les amplificateurs sont compatibles Dolby et DTS.

 

Quant à l’Auro-3D, c’est le format sonore le plus récent puisqu’il a été lancé en 2006 dans les salles de cinéma. Basé sur une configuration classique 5.1, il peut être boosté par quatre enceintes à placer en hauteur pour passer à la configuration 9.1.

 

La circulation des sons en est optimisée, malgré une certaine négligence des canaux surround arrière. Cette technologie ne s’est pas encore démocratisée mais a au moins le mérite d’améliorer la propagation des sons.

Auteur: TechNO

Partager

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *