Des scientifiques œuvrant dans le domaine de la neurotechnologie ont mis au point un implant High-tech qui traduit les pensées en paroles

neurotechnologie

Des scientifiques œuvrant dans le domaine de la neurotechnologie ont mis au point un dispositif High-tech comprenant des électrodes qui s’implantent directement dans le cerveau et qui, au final, peuvent transformer les signaux émis par le ce dernier en paroles. Dans un futur proche, cela pourrait beaucoup servir aux personnes souffrant d’AVC ou de paralysie.

Selon un article paru dans la revue du MIT, c’est un dispositif High-tech très innovant comme les Nanorobots BrainNet que des chercheurs au sein du département de la neurochirurgie de l’University of California San Francisco (UCSF) ont mis au point. Il consiste à placer des électrodes directement dans le cerveau d’un sujet humain afin de transformer les pensées de ce dernier en paroles.

 

neurotechnologie

 

Voilà qui serait fort intéressant pour les personnes ayant perdu l’usage de la parole. En effet, ce serait un moyen d’expression idéal pour eux. Mais, à terme, on peut aussi envisager un scénario futuriste d’un système global de communication par la pensée.

 

= > Voir aussi : Les propos des futures Apple Watch 2019 qui peuvent détecter les AVC < =

 

Neurotechnologie : Communication par la pensée, bientôt possible

Parlons de l’expérience proprement dite. Pour ce faire, les chercheurs spécialisés en neurotechnologie se sont tournés vers cinq personnes épileptiques qui allaient subir une opération au cerveau. Ils ont alors implanté des électrodes dans le cerveau de ces patients et ils leur ont tout simplement demandé de lire du texte à voix audible.

L’objectif étant d’identifier les signaux du cerveau qui permettent d’articuler. Ensuite, les chercheurs ont fait correspondre ces signaux avec les gestes des mâchoires, de la langue, mais aussi des lèvres ainsi que du larynx, ceux-là mêmes qui sont à l’origine de la voix. C’est ainsi qu’ils sont parvenus à reproduire le texte sur ordinateur.

 

neurotechnologie

 

Pour le moment, ce sont seulement les individus étant capables d’articuler, ne serait-ce que très peu, qui peuvent bénéficier de l’utilisation de ce dispositif. Mais, les recherches avancent peu à peu vers son objectif principal. Il s’agit de faire en sorte à ce que même les individus qui ne peuvent plus mouvoir leurs lèvres puissent communiquer avec ce dispositif.

Edward Chang, un des chercheurs de l’UCSF neurotechnologie qui a fondé ce projet s’exprime sur le sujet : « Peu importe que ce soit à cause de problèmes neurologiques tels les AVC ou cancers qu’ils ont perdu leurs moyens de s’exprimer, l’objectif est que ces personnes puissent à nouveau communiquer par le biais de ce dispositif. ».

 

Lire aussi : Live Transcribe et Sound Amplifier : Deux nouvelles technologies Android lancées par Google, dédiées aux sourds et aux malentendants.

 

Related posts

Leave a Comment